29 avril 2011

Warhol fait saliver les marques

Pour un artiste qui a mis la société de consommation en boîte (de Campbell !), c'est un comble. Mais le constat est là : Andy Warhol est célèbre, pop, coloré, moderne, fun, ses standards sont faciles à imiter et à appliquer sur les produits, ses codes couleurs sont très facilement reconnaissables par les shoppers : en bref, reprendre Warhol pour un marketeur, c'est la recette du succès.

Beaucoup de marques alimentaires et gastro ont d'ailleurs déjà réinterprété le modèle pop, en voici quelques exemples :

Le sac shopping d'Hédiard

Les petites douceurs de Ligne Blanche



Les cannelés Baillardran

Les macarons Ladurée



les bouteilles Dom Pérignon

et la ptite dernière de Monop vu dans cet article précédent !

26 avril 2011

Christian Lacroix continue d'esthétiser le marketing

Après les timbres, le TGV et le dictionnaire Larousse, c'est la Carte Bleue de la Caisse d'Epargne qui a été choisie comme nouveau support de création de Christian Lacroix. Le couturier chéri des amoureux de la haute couture artistique a customisé une série limitée de 10 000 cartes bancaires assorties à leurs étuis.

Ce lancement s'est fait à l'occasion de la Journée de la Femme... le 8 mars dernier. Discret lancement donc, mais très belle idée qui a l'avantage d'être distinctive et qualitative : les marketeux de la Gold ont laissé tombé le bling-bling un peu commercial de Karl Lagerfeld et se réconcilient ici avec la customisation originale, artistique, esthétique et créatrice de valeur.



So Happy Few a fait son devoir de mémoire

Aimable et compatissant jury de Wikio, cher petit lectorat, So Happy Few a pris la poudre d' escampette depuis quelques mois pour un argument très honorable : la rédaction de mon laborieux mémoire de fin d'étude qui avait la prétention de traiter la problématique suivante :

"En quoi le recours à l’artistique dans le marketing mix de la grande consommation crée-t-il de la valeur pour le shopper ?"

... So Happy Few est de retour !